Collectif 
Chemins pour Habiter

Pourquoi Chemins pour Habiter ?

Parce que nous croyons que l’acte d’’habiter est un art. Il ne s’’agit pas de simplement se loger, avoir un toit au-dessus la tête ou un lieu ou dormir. Habiter un espace c’est le creer, lui insuffler la vie, le façonner à travers ses habitudes, ses pas quotidiens et les cheminements qu’ils créent avec le temps dans le paysage.

Un bâtiment n’est donc rien tant qu’il ne contient pas la vie et qu’il ne raisonne pas avec les voix de ses habitant.es et/ou ses usagers.

Ainsi le projet et le chantier sorti de terre ne suffisent pas, il faut une communauté qui prend possession des lieux, qui les remplit de vie et qui les transforme au cours de temps pour qu’ils continuent de vivre et s’adapter à des usages changeants.

Nous suivons ces mots d’Ivan Illich :

« Habiter est le propre de l’espèce humaine. Habiter est un art. L’humain est le seul animal à être un artiste, et l’art d’habiter fait partie de l’art de vivre […]

Habiter, c’était demeurer dans ses propres traces, laisser la vie quotidienne écrire les réseaux et les articulations de sa biographie dans le paysage. […] Le logé a perdu énormément de son pouvoir d’habiter . Le logé vit dans un monde qui a été fabriqué. Il n’est pas plus libre de se frayer un chemin sur l’autoroute que de percer des trous dans ses murs. Il traverse l’existence sans y inscrire de trace. »

Notre raison d’être n’est donc pas de faciliter la création des espaces mais d’accompagner les collectifs dans la création des lieux de vie, des lieux vivants. Prendre soin de l’humain a pour nous autant d’importance que de mettre en place le processus. Pour cela nous travaillons en parallèle sur le projet social porté par le collectif et son projet immobilier, l’organisation interne fluide et le montage opérationnel efficace.

Nous croyons que de mettre en place un projet immobilier en collectif est tout un chemin qui permet de grandir individuellement et en tant que groupe. Et en plus les chemins pour habiter sont multiples…